Les présidents français et russe se sont rencontré, comme prévu, à Osaka en marge du sommet du G20, vendredi 28 juin. La rencontre a eu lieu à l’hôtel de la délégation russe. Les deux présidents se sont salués chaleureusement, Emmanuel Macron lançant un sonore « priviet » (« salut ! » en russe) à son homologue.

Ces rencontres ne donnent pas lieu à un communiqué final ou à une conférence de presse aussi nous faut-il nous fier aux déclarations des porte-paroles.

La discussion a été ouverte, personne ne cherchant à éviter les problèmes et les différends. Le président français a même jugé utile de préciser en commençant, que les démocraties libérales étaient « un modèle qui vit et qui a sa force », en réponse à la suggestion faite par Vladimir Poutine la veille, lors d’une interview avec le rédacteur en chef du « Financial Time » que le libéralisme avait montré ses limites.

Le premier sujet a été, bien sûr, l’Ukraine et la nécessité de relancer le « Format Normandie » sans toutefois aller jusqu’à fixer un agenda de travail pour ce format. Selon Dimitri Peskov, « nous avons besoin de nous rencontrer au niveau des groupes de travail ». Il a toutefois indiqué que les parties préparaient une réunion des ministres des affaires étrangères et de la défense dans ce cadre.

Sur un plan plus général, Vladimir Poutine a insisté sur le fait que la France était un des partenaires les plus importants de la Russie. « Nous avons une grande expérience de coopération constructive dans beaucoup de domaines. Nous avons évidemment des différends, mais nous en parlons. C’est ce que nous avons pu faire en détail aujourd’hui ». Son porte-parole Dimitri Peskov a précisé qu’Emmanuel Macron avait insisté sur la nécessité de relancer les échanges commerciaux et les relations culturelles et économiques ; le Dialogue du Trianon devrait être plus efficace.

Le président français a également déclaré que « Parce nous sommes deux membres du Conseil de sécurité, entre nous, la coopération est essentielle », une façon de se démarquer du « partenaire/concurrent » allemand.

Enfin des invitations ont été échangées, Emmanuel Macron invitant Vladimir Poutine au prochain Forum de Paris sur la Paix, et ce dernier invitant le président français à la célébration du 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme le 9 mai prochain à Moscou.