La nouvelle autoroute Moscou Saint-Pétersbourg, baptisée « Neva », a été ouverte à la circulation hier. Longue de 669 kilomètres, elle relie les périphériques des deux villes. Le trajet se fera donc entre les deux capitales en cinq heures et demi environ contre près du double par l’ancienne route.

C’est une autoroute à péage qui coûtera, pour le trajet complet et en utilisant un transpondeur, 1330 roubles soit environ 19 euros en semaine et 1495 roubles soit environ 21 euros en fin de semaine.

La société française Vinci exploitera cette autoroute avec ses partenaires (Vinci représente 40% de ce groupement) jusqu’en 2041 aux termes d’un contrat de concession signé avec la société routière russe Avtodor.

La construction a débuté effectivement en 2012 après plusieurs années de luttes politiques entre les tenants de deux itinéraires de sortie de la région de Moscou. Les deux options étaient désignées par les noms de deux villages qui auraient été traversés, Khimki et Moljaninovo. Le premier avait été approuvé par le Kremlin en 2003 mais remis en cause par des activistes écologiques au motif qu’il faudrait abattre environ 100 hectares de forêt. Le second aurait nécessité la destruction d’une cinquantaine d’immeubles.

La nouvelle autoroute a été inaugurée le 26 novembre en présence du président Vladimir Poutine.