Le président Vladimir Poutine a signé en fin de journée le décret établissant la composition du nouveau gouvernement.

Ce gouvernement comportera huit vice-premiers ministres au lieu de dix : Dimitry Grigorenko, Yuri Trutnev, Viktoria Abramchenko, Yuri Borisov, Tatyana Golikova, Alexei Overchuk, Marat Khusnullin et Dmitry Chernyshenko.

Pour ce qui concerne les ministres,

Sergei Lavrov conserve, sans surprise, son poste de ministre des Affaires étrangères, poste qu’il occupe depuis 2004.

Sergei Shoigu conserve également son poste de ministre de la Défense, poste qu’il occupe depuis 2012. Il a dirigé la modernisation de l’armée russe ces dernières années, y compris l’introduction des tout nouveaux armements.

Alexander Novak conserve le portefeuille de l’énergie,

Denis Manturov, celui de l’industrie et du commerce,

Dimitri Kobylkin, celui des ressources naturelles et de l’environnement,

Alexandre Kozlov, celui du développement du l’extrême orient russe et de l’arctique,

Dimitri Patrushev, celui de l’agriculture,

Anton Siluanov celui des finances. Considéré par la presse étrangère comme un technocrate libéral, certains médias russes se posaient la question de son maintien.

En revanche, les ministres du gouvernement Medvedev suivant quittent le nouveau gouvernement : Maxim Oreshkin (développement économique), Vladimir Medinsky (culture), Olga Vasilieva (éducation), Maxim Topilin (travail et affaires sociales), Vitaly Mutko (construction et développement urbain), Veronika Skvortsova (santé).

Les nouveaux ministres sont : Mikhail Murashko (santé), Olga Lyubimova (culture), Valery Falkov (sciences et éducation supérieure), Sergei Kravtsov (développement), Oleg Matytsin (sports) Anton Kotyakov (travail et protection sociale), Maksut Shadayev (développement digital, communication et médias), Maxim Reshetnikov (développement économique), Konstantin Chuichenko (justice).

Lors de la première réunion de ce nouveau gouvernement, Vladimir Poutine a fixé la ligne générale de leur mission : « Améliorer le bien-être des citoyens et défendre la souveraineté et la place de la Russie dans le monde ». Nous reviendrons dans les prochains jours sur la carrière des nouveaux ministres et leurs nouvelles fonctions.