Cent cinquante-cinq soldats français ont été inhumés en Crimée, dans le cimetière de Sébastopol, l’un des plus anciens de la ville où quelques 25.000 soldats français sont déjà enterrés.

La France n’a envoyé aucun représentant officiel à la cérémonie car, comme l’explique Jean de Gliniasty, ancien ambassadeur de France à Moscou, « La France n’a jamais reconnu le rattachement de la Crimée à la Russie en 2014 et les officiels français n’ont absolument pas le droit de se rendre dans ces territoires ». C’est, rappelons-le, la position de l’Union Européenne, donc…

Dans son commentaire de la situation, l’actuel ambassadeur de France à Moscou, Pierre Lévy, emploie des mots moins « choisis » pour qualifier la position française : « La France ne reconnaît pas l’annexion illégale de la Crimée par la Russie », avant d’ajouter « Nous sommes très attachés à honorer les soldats français tombés au combat lors de ce conflit », c’est bien le moins…