On n’entend plus parler d’ingérence russe dans les élections américaines. Tous les agents du Kremlin cachés sous les lits sont rentrés chez eux, les trolls de Saint-Pétersbourg sont au repos. Il est vrai que les initiateurs de la campagne anti russe de 2016 étaient précisément ceux qui annoncent avoir gagné en 2020. Pas un mot sur la Russie depuis le 3 novembre ! En revanche, on dirait que cela va être le tour des Chinois. A suivre…

La Russie fixe une nouvelle limite à l’émission des gaz à effet de serre. Mercredi, le président a signé un décret, prévoyant à l’horizon 2030 une limite de 70% des niveaux de 1990. L’Union des Entrepreneurs et des Industriels applaudit un niveau « objectif et juste », alors que les écologistes soulignent le peu d’ambition de cet objectif.

Le rouble reste faible, en raison de la pandémie, de la baisse des cours du pétrole et dans l’attente des annonces américaines suite à l’élection présidentielle. Les médias russes considère qu’un niveau de 92-95 rouble contre euro serait réaliste dans les prochains mois. Le cours contre dollar dépendra de la dynamique du dollar lui-même.

La distribution de vaccin commence cette fin de semaine et la vaccination démarrera la semaine prochaine, gratuite et non obligatoire. La Hongrie a commandé le vaccin russe, une première livraison en décembre pour effectuer des tests et une seconde en janvier pour commencer la vaccination de la population. Israël est également sur les rangs qui voudrait aussi bénéficier d’une licence pour la fabrication du vaccin.