L’essentiel des forces déployées sont celles de la 15e Brigade spéciale d’infanterie motorisée [15-я отдельная мотострелковая бригада], basée dans la région de Samara. Elle est composée exclusivement de militaires professionnels. Depuis sa création en 2005, elle est LA brigade de l’armée russe spécialisée dans les opérations d’interposition et de maintien de la paix. De 2005 à 2008, elle a été déployée à la frontière entre la Géorgie et l’Abkhazie. Certains éléments de cette brigade ont été déployés (mission non précisée) lors du conflit entre la Géorgie et l’Ossétie du Sud en 2008.

Le commandant de la force russe de maintien de la paix au Karabakh est le général-lieutenant (2 étoiles) Roustam Ousmanovitch Mouradov (photo).

Né le 21 mars 1973 dans le village de Tchinar, région de Derbent, au Daghestan, république de la Fédération de Russie. ll est de nationalité tabassaran, groupe ethnique (150.000 habitants environ) caucasien très ancien dont la langue appartient à la famille lezghienne [pour l’anecdote, la langue tabassarane est entrée au Guinness Book des records comme la « langue la plus difficile du monde », comptant notamment 39 consonnes et 48 cas de déclinaisons des noms].

Il a grandi dans un village où les Azerbaïdjanais représentent 35% de la population (en augmentation) et où les Tabassarans en représentent 21% (en baisse).

Il a commandé plusieurs unités. Il a participé à des titres divers aux deux guerres de Tchétchénie.

Le 8 mars 2005, il a participé à l’opération de liquidation d’Aslan Maskhadov [chef du mouvement séparatiste, premier ministre puis président de la république de Tchétchénie – Itchkérie de 1996 à 1999, avant de devenir un des chefs de la guerrilla anti-russe], opération menée par des forces spéciales du FSB dans le village de Tolstoï-Yourt (district de Grozny, Tchétchénie).

En 2016, il a été nommé représentant de la Russie au « Centre russo-ukrainien de contrôle et de coordination pour le cessez-le-feu et la stabilisation de la ligne de front » dans le Donbass, où il a subi l’épreuve du feu.

En 2017, il a été nommé conseiller militaire en Syrie, commandant notamment des détachements dans la région de Deir-es-Zor. A ce titre, il a reçu le titre de « Héros de la Fédération de Russie ».

Source