– Le Ministère des Affaires Etrangères russe est en train d’établir une liste des pays « inamicaux ». Les ambassades de ces pays seront soumises à certaines restriction. En particulier, elles ne pourront plus embaucher d’employés russes. La liste complète n’a pas encore été publiée, mais la porte-parole du ministère, Maria Zakahrova a annoncé que les USA en faisaient partie.

– La Banque Centrale de Russie a relevé son taux à 5% contre 4,5% antérieurement.

– La Grande Bretagne a envoyé deux navires en Mer Noire, un destroyer et une frégate de lutte anti sous-marine, alors que les USA venaient d’y renoncer. Un porte-parole du ministère de la Défense UK a annoncé qu’il s’agissait d’exprimer « un soutien total à l’intégrité territoriale de l’Ukraine ». Ces deux navires font partie d’un groupe de bataille qui comporte le nouveau porte-avions « Queen Elisabeth » qui, lui, restera dans l’Est de la Méditerranée. La Grande Bretagne a déjà envoyé du personnel et de l’équipement pour entrainer la marine ukrainienne. Le régime Biden a-t-il demandé à l’Angleterre de faire monter la pression ou Londres agit-il pour « plaire » à son suzerain ? En tout cas, ce mouvement de navires ne fait qu’ajouter à une situation déjà explosive et pourrait avoir pour résultat le contraire de ce qui est annoncé, à savoir renforcer l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

– L’ancien président de la République tchèque, Vaclav Klaus s’est dit honteux de la politique de son pays vis-à-vis de la Russie. Il a déclaré dans un entretien avec le quotidien « Blesk » qu’il y voyait la preuve que son pays était « incapable d’avoir une politique étrangère intelligente ». Il compare le comportement de la Tchéquie à « un chiot qui aboie face à un gros chien. Nous aboyons contre la Russie parce que nous pensons que les Etats-Unis et l’Otan vont jeter tout leur poids derrière nous. Je trouve cette politique un peu folle ».

– Le directeur du Service Fédéral de Sécurité russe, Alexandre Bortnikov, a confirmé que le Comité de la Sécurité d’Etat biélorusse enquêtait sur une éventuelle participation américaine dans le complot visant à tuer Alexandre Lukachenko, et à lancer une cyberattaque d’envergure contre Minsk. De son côté, la Russie a recueilli, auprès des individus arrêtés à Moscou, les preuves irréfutables qu’il s’agit bien d’une tentative de coup d’état militaire.

– Le ministre des Affaires étrangères, Serguei Lavrov a déclaré lors d’un entretien avec la première chaîne de télévision russe, samedi, que la Russie avait répondu aux dernières mesures inamicales des Etats-Unis, mais qu’elle était prête à réagir de nouveau si les USA poursuivaient leur escalade.

– Selon Serguei Chemizov, président de Rostec, le carnet de commandes d’armement de la société n’a pas été touché par la pandémie ou les nouvelles sanctions et se trouve au niveau de 50 milliards de dollars. Il a également mentionné que les exportations de matériel civil atteignaient 34% du total des ventes. Son objectif est de porter ce pourcentage à 50% d’ici 2025.